Flan pâtissier

Lundi dernier, mon fils fêtait ses 9 ans. Déjà! Oui, déjà… je n’invente rien d’original en vous disant que les années passent à une vitesse de malade hein? 9 ans, c’est un tiers de mon âge (à quelques années près, bon d’accord)!

Y’a que la grossesse qui dure 1000 ans finalement. Les trois premiers mois surtout ou tu flippes pour un rien et ou tu googelises des trucs improbables sur Internet. Ensuite, quand tu te transformes en baleine à bosse, t’as juste envie que la ligne d’arrivée se pointe le plus vite possible pour pouvoir expulser ton bébé, ceci aussi pour que les kilos de grossesse ne dépassent pas les 30kg…

Pendant ces 9 mois de bonheur intense où tu as les hormones en ébullition, tu dors mal, car tu ne sais plus dans quelle position te coucher, on te demande 12 fois par jour si c’est un garçon ou une fille en te touchant le bide, tes pieds gonflent genre tu les peints en vert, tu ressembles à Shrek! Et si tu as le malheur de dépasser le terme tu te dois de supporter les remarques de merde qui fusent: « Oh mais alors, il est pas décidé ce bébé » ! Dans ces moments là, l’envie d’étrangler la personne avec une culotte jetable te traversera l’esprit! Si si !

Bref, 9 mois c’est long! Tu finis même par te demander si au final t’es pas un éléphant avec une gestation qui dure 18 mois!

Puis, dès la naissance, tout se précipite! Tu fermes les yeux 2 secondes et ton gosse commence déjà l’école alors que la veille il se tartinait le visage de purée de carottes, puis paf! un lundi matin, l’alien que tu as porté 9 mois (et quelques jours) a 9 ans !

9 ans c’est l’âge de merde compliqué où ton tout petit poussin se sent grand. Il s’affirme déjà et refuse de te faire un bisou dans la cours de l’école parce qu’il y a ses copains et que « c’est la honte » selon ses dires (tout ça après en avoir chié ta race pendant 12 heures lors de ton accouchement) Merci bien mon chaton!

Donc pour les 9 ans de mon ingrat de fils grand loulou, j’ai voulu lui faire plaisir en lui préparant un gâteau qui lui plairait. Exit l’entremets avec crémeux/mousses/biscuit et croustillant. Esteban aime les choses simples et en terme de goût, il adore les flans à la vanille.

J’ai donc décidé de tout miser sur ça! Alors oui en effet, ce genre de dessert ne fait pas trop anniversaire on est bien d’accord, mais la star du jour, le 26 août c’était Esteban et j’ai réussi à lui faire très plaisir; il a été tout content de souffler ses 9 bougies.

Je n’avais jamais fait de flan pâtissier, aussi parce que ce n’est pas exactement le genre de dessert qui me fait rêver. J’aime les choses un peu plus subtiles et raffinées mais tant pis. Esteban a adoré son flan d’anniversaire, il a dit je cite: « c’est trop trop bon j’adore, merci maman »! Et ça, ça n’a pas de prix!

Il vous restera de la pâte sucrée, vous pouvez en faire des petits biscuits ou congeler le reste pour une future tarte.

La crème pâtissière doit refroidir complètement avant de passer au four.

Ingrédients pour un flan de 18 cm de diamètre:

Pour la pâte sucrée:

  • 125g de beurre pommade
  • 90g de sucre glace
  • 1 œuf
  • 30g de poudre d’amande
  • 250g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de vanille en poudre

Pour l’appareil à flan:

  • 6dl de lait frais entier
  • 150ml de crème entière
  • 120g de sucre
  • 70g de maïzena
  • 2 gousses de vanille
  • 80g de jaunes d’œuf (4)

La veille, préparez la pâte sucrée.

Dans un bol, mettez 125g de beurre pommade coupé en morceaux. Ajoutez 90g de sucre glace, 30g de poudre d’amande, une pincée de sel et une bonne pincée de vanille en poudre.

Mélangez le tout jusqu’à obtenir une consistance crémeuse. J’utilise toujours ma super cuillère magique, vous pouvez la trouver ici.

Ajoutez 1 œuf et mélangez bien.

Versez enfin 250g de farine et mélangez à la main cette fois-ci.

Quand la farine est presque incorporée, fraisez la pâte sur le plan de travail en écrasant la pâte avec la paume de la main.

Attention à ne pas trop travailler la pâte au risque de la rendre élastique.

Filmez la pâte et réservez-la au frais pour la nuit.

L’appareil à flan:

Dans un bol, mettez 80g de jaunes d’œuf, 120g de sucre (1CS en moins) et 70g de maïzena et mélangez bien.

Dans une casserole, versez 6dl de lait entier, 150ml de crème entière, 1CS de sucre et 2 gousses de vanille incisées et grattées. (le sucre permet au lait de ne pas accrocher au fond de la casserole).

Portez à frémissement, retirez les gousses et versez la moitié de la préparation sur les jaunes en mélangeant.

Reversez le tout dans la casserole et chauffez jusqu’à ce que la crème épaississe sans arrêter de mélanger.

Attention à ne pas trop cuire la crème, elle ne doit pas être trop ferme mais rester onctueuse.

Versez-la dans un grand plat (pour qu’elle refroidisse plus vite), filmez au contact et placez-la au frigo jusqu’à refroidissement complet.

Abaissez la pâte sucrée à 2-3 mm et foncez le cercle en découpant d’abord un cercle pour le fond.

Beurrez bien le cercle, puis, découpez des bandes et collez-les contre les bords en appuyant bien. Piquez le fond et placez le tout au congélateur pour 1h environ.

Pour la cuisson:

Préchauffez le four à 170° chaleur tournante.

Fouettez ou passez la crème froide au mixer pour la détendre.

Sortez le moule du congélateur et versez l’appareil à flan, lissez bien le dessus.

Enfournez pour environ 50 minutes.

A la sortie du four, laissez tiédir, démoulez puis conservez le flan au frais jusqu’à la dégustation.

Suivez moi sur :
error

Laisser un commentaire