Gâteau du Vully

Le jour de la réalisation de mes nids de Pâques, je m’étais quelque peu lâchée sur la quantité de pâte. Partie sur une base de 500g de farine, pendant le temps de levée, me suis demandée si j’avais vraiment envie de confectionner 12 nids, surtout que nous partions en vacances le lendemain…

Finalement je suis arrivée au deal suivant avec la pâte à brioche: la moitié serait utilisé pour les nids et l’autre servirait à faire un gâteau du Vully. Vous connaissez peut-être pas, surtout si vous n’êtes pas suisse, mais le gâteau du Vully et une spécialité suisse à base de pâte levée (briochée pour moi donc) et un appareil à crème sur le dessus. Parfois réalisé à partir de crème entière, j’ai décidé d’utiliser de la double crème de Gruyère. Un truc bien suisse quoi!

Je vous préviens que si vous êtes au régime, passez votre chemin, on n’est pas dans du light là ! On entre dans du lourd, un truc bien gras (mais tellement bon), réconfortant et qui colle bien aux cuisses!

La double crème est une spécialité suisse, plus particulièrement de la petite région de Gruyère dans le canton de Fribourg. On obtient de la double crème en laissant reposer le lait après la traite et en récupérant la crème qui finit par affleurer à la surface. La double crème produite en Gruyère contient environ 50% de matières grasses.

Oui 50%! Autant vous dire qu’une cuillerée vous apporte l’équivalent de 10’000 calories, donc à consommer avec modération … sauf si vous venez de vous taper un marathon ou que vous décidiez d’entamer ensuite une grève de la faim!

Blague à part, cette crème se consomme le plus souvent avec des meringues (que l’on peut également associées à de la glace et/ou des fraises). La double crème est généralement juste coulée par dessus tout ça, directement à la louche (ou cuillère). Rien que ça, vaut à ce dessert une mention particulière tellement c’est bon!

source photo https://www.terroir-fribourg.ch/fr/creme-double.html

Vous trouverez dans la recette, les quantités corrigées, car comme vous pourrez le voir sur mes photos, j’ai eu beaucoup trop d’appareil à crème. Ma pâte était noyée sous la crème! J’ai tout versé (comme une débutante) sans faire attention et j’ai finalement laissé tel quel mais du coup la pâte à brioche a eu de la peine à cuire (tu m’étonnes, elle a bu la tasse ouais!)

Donc allez-y molo, c’est trèèèèèèès bon certes, mais il ne faut pas abuser des bonnes choses, pis en plus c’est bientôt l’été alors bon …

La recette originale de l’appareil à crème, je l’ai trouvé ici

Pour la recette de la pâte à brioche c’est la même que celle des nids de Pâques juste

Le moule utilisé pour cuire le gâteau mesure 26cm de diamètre.

Pour la pâte à brioche:

Réalisez la pâte à brioche comme indiqué ici. Une fois que la pâte à brioche a bien levée, dégazez-la sur le plan de travail et étalez-la directement dans une plaque ou un moule en formant un petit bord (faites le mieux que moi sinon la crème risque de s’échapper). Bon dans mon cas ça a de toute façon coulé car j’ai mis trop de crème, hum hum.

Couvrez d’un linge propre et laissez lever 15-20 minutes, pas plus !

Préchauffez le four à 220°. (certaines recettes disent 250° mais j’ai pas osé mettre si chaud)

Pour la crème:

  • 150g de double crème de Gruyère
  • 15g de jaune d’œuf (1)
  • 20g de sucre grêle
  • 25g de sucre en poudre
  • 20g de beurre fondu
  • 20g de beurre en petits morceaux

Mélangez 15g de jaune d’œuf avec 25g de sucre en poudre. Ajoutez 20g de beurre fondu, puis 150g de double crème. Mélangez et réservez.

Reprenez votre moule et faites des petits puits avec vos doigts. Ajoutez 20g de beurre en petits morceaux directement dans les trous.

Répartissez la crème sur la pâte en remplissant les trous et parsemez enfin de 20g de sucre grêle.

Bon, rigoles pas, si tu te concentres bien, tu trouveras la brioche sous la crème!

Avec la quantités d’ingrédients mentionnée plus haut vous ne devriez pas avoir le problème de « crème qui se barre de tous les cotés ».

Enfournez pendant 15-20 minutes en surveillant bien; la crème doit caraméliser mais ne pas devenir trop foncée.

A la sortie du four, la crème n’est pas complétement prise, elle figera en refroidissant.

Laissez refroidir le gâteau sur une grille, puis mettez-le au frais car il est bien meilleur froid!

Dégustez une tranche, puis, chaussez vos baskets et allez courir 10 kilomètres… minimum!

Bon dimanche à vous tous !

Suivez moi sur :
error

Laisser un commentaire