Cake mi-Mississippi

Bonjour joli mois de mai! Je ne sais pas si vous avez eu la chance d’avoir congé aujourd’hui? Mes enfants oui … leur papa non! Autant vous dire que quand on se retrouve déjà à gueuler sur ses enfants à 8h du mat’ comme une psychopathe prise de démence, on sait déjà que la journée va être longue… TRÈS longue!

Mes lecteurs suisses connaissent et ont tous été élevés dans la génération Betty Bossi. Un peu comme Henri Dès, Betty est une égérie suisse bien connue pour ces recettes de cuisine.

Un peu comme le Paris-Brest pour Philippe Conticini ou l’éclair pour Christophe Adam, le dessert signature de Betty pourrait être entre autre le cake Mississippi. Pourquoi Mississippi? J’en sais trop rien et j’avoue ne pas avoir eu envie de perdre 1000 ans pour avoir la réponse. Certains disent que la forme des branches de chocolats ferait penser aux troncs d’arbres qui flottent sur le fleuve Mississippi… (ouais pas convaincue hein…!) J’ai presque envie de vous dire qu’il s’appelle comme ça car il faut compter jusqu’à 900 mississippis pour finir la recette. C’est beaucoup plus drôle!

Bref, le cake Mississippi est un cake donc (sans blagues!) clair ou au cacao qui renferme en son centre des branches de chocolat. La recette que m’a gentiment transmise Betty lors de sa dernière séance de dédicace ne m’a pas convaincue, je suis donc partie sur une base de recette italienne, le ciambellone al cacao.

Le Ciambellone est traditionnellement cuit dans un moule en forme de couronne, mais ça a très bien fonctionné sous forme de cake. L’ajout d’amandes moulues apporte vraiment un truc en plus en terme de goût et de moelleux.

Ce cake est très simple à faire (manquerait plus que ça prenne 3 plombes!) Abstraction faite du nettoyage de la cuisine et du visage de ma fille (qui s’est littéralement explosé un œuf à la figure), en 900 Mississippi 15 minutes c’est plié!

Pour éviter que les branches ne finissent au sous-sol, en bonne élève que je suis, je les ai congelées, puis farinées avant de les placer dans le moule. Hum, heureusement que je l’ai fais hein! il se serait passé quoi sinon ? Elles se seraient barrées en sautant par dessus le moule ?

Bref, autant vous dire que le truc du « congelage/farinage » n’a pas fonctionné du tout, que dalle! L’arnaque! Non… tout s’est lamentablement et misérablement retrouvé au fond du moule! Tout était pourtant en ma faveur: appareil dense et pas trop liquide, branches farinées et positive attitude en plus, mais ça n’a pas suffit. Et merde!

Je peux vous dire que je ne manquerai pas de signaler mon mécontentement à Betty la prochaine fois que je la croiserai à la Migros …

Alors pourquoi malgré cet échec publier la recette ? D’abord parce que le cake en lui même est très bon, mon fils l’a trouvé délicieux. Vous pourrez le faire en remplaçant les branches (qui coulent au fond) par des pépites de chocolat par exemple. Et puis aussi parce que cette recette a été réalisée par ma fille de 6 ans, presque toute seule, et toute contente de pouvoir enfiler son tablier de princesse.

Cette recette entre donc dans la catégorie du blog de recettes à faire avec vos enfants.

Il y a aussi une dernière raison à cette publication. J’ai trouvé un système D pour cacher rattraper la catastrophe. J’ai donc coupé le cake aux 2 extrémités, fais à peine fondre des branches de chocolat au micro-onde que j’ai ensuite enfoncées dans le cake. On se retrouve donc avec un pseudo cœur coulant et je dois dire que le résultat est très intéressant!

Vous excuserez le peu de photo du résultat final, j’avais pas envie de passer 1000 ans à trouver la bonne mise en scène et/ou la bonne lumière pour ce cake. Non, il ne le méritait pas… ce traître! Oui, j’avoue, la défaite est difficile à digérer et comme je suis mauvaise perdante, je me devais de le lui faire payer! Dans ta gueule le Mississippi!

Voilà, place à la recette maintenant! Lisez tout jusqu’au bout j’ai un truc à vous avouer en fin d’article…

Pour un cake de 30cm:

  • 4 œufs (j’en ai mis que 3 car j’utilise des œufs de ferme XXL)
  • 220g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 55ml de lait
  • 120ml d’huile neutre
  • 180g de farine
  • 50g de maïzena
  • 70g d’amande en poudre
  • 25g de cacao amer
  • 1 sachet de poudre à lever
  • 1 pincée de sel

Dans un bol, tamisez 180g de farine, 50g de maïzena, 25g de cacao amer, la poudre à lever et la pincée de sel.

Dans un autre récipient, cassez 4 œufs et ajoutez 220g de sucre et le sucre vanillé. Montez le tout au batteur pendant 5 bonnes minutes (le mélange doit devenir clair et mousseux).

Tout en continuant de battre, ajoutez 120ml d’huile en filet, ainsi que 55ml de lait. Battez encore 2-3 minutes.

Ajoutez finalement le mélange tamisé et 70g d’amande en poudre et mélangez le tout jusqu’à l’obtention d’un appareil lisse, homogène et sans grumeaux.

Préchauffez le four à 170° et farinez 8 branches de chocolat (Si vous avez envie de tenter l’expérience foireuse)

Versez la moitié de la pâte dans un moule à cake beurré et fariné. Disposez 4 branches de chocolat dans la longueur puis versez l’autre moitié de pâte. Ajoutez enfin les 4 branches restantes sur le dessus.

Enfournez pendant 50 minutes environ et laissez refroidir le cake sur une grille. Voilà, ensuite, au point où j’en étais, j’ai juste saupoudré mon cake de sucre glace.

Bon j’ai donc une confidence à vous faire: je vous ai menti! Tout comme le Père Noël, le lapin de Pâques, la fée des dents et l’homme parfait, Betty Bossi n’existe pas en vrai… c’est un mythe! Pardon!

Pas si moche que ça mon mi-Mississippi finalement!

Suivez moi sur :
error

Laisser un commentaire