Financiers tigrés

Ma fille de 6 ans adore la pâtisserie! Comme on dit: « Les chiens ne font pas des chats ». Le problème, c’est que mes recettes sont généralement beaucoup trop compliquées pour qu’elle puisse m’aider. Grosse frustration pour la demoiselle donc.

En plus, mon côté hyper maniaque qui veut que tout soit parfait et qui ne laisse que peu de place à l’approximation, la met forcément en peu de côté et c’est vraiment dommage.

Lors de son weekend chez sa marraine, ma fille a réalisé un gâteau au chocolat presque toute seule et elle s’en est sortie comme une pro! J’ai été surprise par sa déco, faite toute seule et à la précision dont elle a fait preuve.

Du coup on m’a susurré à l’oreille (en suisse-allemand) que ça serait chouette d’intégrer au blog des recettes à faire avec ses enfants (merci Svet) et finalement, ouais je trouve ça cool !

Ça me permettra de partager ma passion avec ma louloute et de passer un bon moment avec elle. Puis ça me fera aussi travailler sur moi-même. On va pas se mentir hein mais quand t’es limite psychorigide c’est dur de lâcher prise et de ne pas avoir envie de hurler toutes les 2 secondes: touuuuuuches pas !!!!!!!! Pas comme çaaaaaaaaa!

Alors oui ça me fera travailler sur le « laisse-là faire on s’en fout si c’est pas parfait »! Parce que oui finalement, on s’en fout si c’est Bagdad dans ma cuisine une fois la recette terminée. Ou que quand ma fille casse un œuf (elle adore casser les œufs s’il existait un métier pour ça suis sûre qu’elle aimerait le faire plus tard) elle ne le casse pas, non, elle l’explose littéralement ! Il y en a sur la table et des coquilles dans le bol.

On s’en fout si elle lèche la spatule 15 fois pendant la préparation parce que « c’est trop bon » et finalement on s’en fout si c’est pas parfait, si la ganache n’est pas lisse sur les financiers parce qu’elle a rempli les creux à la cuillère « à la one again » en se léchant les doigts 25 fois.

Ouais ON S’EN FOUT de tout ça ! La perfection c’est génial mais les souvenirs qu’elle gardera de ces moments le sont d’autant plus! Standing ovation pour moi les gars!

Vous retrouverai donc dorénavant sur le blog, des recettes à faire avec vos enfants. Celle-ci est vraiment top, délicieuse et elle vous permet même d’écouler des blancs d’œufs qui vous reste sur les bras! J’en ai très souvent et je déteste gaspiller, du coup quand ça arrive, je les stocke au congélateur jusqu’à en avoir la quantité nécessaire.

Mon fils quant à lui n’est pas très pâtisserie … pour en faire donc! Il est par contre toujours très open quand il s’agit de goûter. Quand je lui ai proposé de nous aider pour les financiers il m’a dit, je cite: « Non c’est un truc de fille de cuisiner » ! Mouais va falloir que j’aille une discussion anti sexisme assez rapidement avec ce ptit macho je crois…

La particularité qui rend ces financiers si délicieux et parfumés est l’utilisation du beurre noisette. Pas compliqué à faire du tout, il faut juste être patient et bien surveiller sa casserole. En chauffant, la caséine contenue dans le beurre, colore jusqu’à prendre une belle couleur noisette.

La ganache sur le dessus n’est pas indispensable. Elle apporte plus de gourmandise, mais les financiers tout seuls sont déjà très très bons, donc à vous de voir. (Vous pouvez aussi y mettre de la pâte à tartiner toute faite si vous ne voulez pas réaliser de ganache). J’ai choisis de faire une ganache au chocolat Caramelia de chez Valrhona. C’est un chocolat au lait qui a des notes de caramel, vraiment très intéressant au niveau gustatif.

Le financier peut aussi se faire dans un grand moule à cake, je l’ai déjà fais et le résultat est parfait. Je vous donnerai la recette prochainement.

Pour les financiers: (j’en ai fais 14)

  • 150g de blancs d’œufs (environ 5)
  • 150g de sucre glace
  • 100g d’amande en poudre
  • 150g de beurre
  • 50g de farine
  • 70g de vermicelles en chocolat
  • 1 pincée de sel

On va commencer par le beurre noisette car il devra un peu refroidir.

Dans une casserole, faites fondre 150g de beurre coupé en morceau à feu doux.

Il va peu à peu se colorer et devenir brun. Filtrer-le et laisser refroidir.

Tamisez 150g de sucre glace avec 50g de farine.

Dans un bol, versez le mélange tamisé ainsi que 100g de poudre d’amande et la pincée de sel et mélangez au fouet.

Ajoutez 150g de blancs d’œufs juste battus à la fourchette et mélangez.

Quand le beurre noisette est tiède, versez-le dans le bol et mélangez jusqu’à ce qu’il soit bien incorporé.

Ajoutez enfin 70g de vermicelles en chocolat. Mélangez une dernière fois et mettez l’appareil dans une poche à douille.

Remplissez les moules et enfournez dans le four préchauffé à 180° pendant environ 15 minutes.

Démoulez et laissez refroidir sur une grille.

Pour la ganache:

  • 80g de chocolat (pour moi chocolat Caramelia)
  • 80g de crème entière
  • 10g de beurre

Coupez le chocolat en petits morceaux. Portez la crème à ébullition et versez-la en 3 fois en mélangeant avec une maryse. Une fois le chocolat fondu, ajoutez le beurre. Laissez durcir à température ambiante.

Remplissez les creux des financiers avec une cuillère ou à la poche à douille. Placez ensuite les financiers au frais pour que la ganache prenne. (le premier qui ose dire que la ganache n’est pas lisse, je l’assomme à coup de pelle!!!) J’ai pris sur moi et envoyé bouler mon côté maniaque pour la laisser faire alors soyez indulgents !

Sortez les financiers du frigo 10-15 minutes avant de les manger pour laisser le temps à la ganache de se détendre…

Girl power!

Comments

Laisser un commentaire