Gâteau Princesse Aurore

Bon ça y est c’est fait! Sortons une bonne bouteille de vin et trinquons à ma réussite! Sérieux les gars, j’ai survécu! j’ai réussi! Suis TELLEMENT contente et soulagée vous dis pas !

Non, non, je ne viens pas de terminer ma déclaration d’impôt, ni une visite chez le dentiste avec détartrage qui te niques les gencives … non non j’ai survécu au goûter d’anniversaire de ma fille, youhouhou !! Oui, juste ça, mais tu te rends pas compte toi, qui es là, confortablement bien installé dans ton canapé! C’est comme les accouchements finalement, on finit par oublier à quel point c’est dur (quoi t’as pas encore d’enfants ?! alors oublies ça, tu verras bien quand tu y seras mais saches que tu risques bien d’appeler ta mère 2-3 fois pendant le travail et que tu te jureras que plus jamais ton mec ne te touchera!)

Bref, dès le moment fatidique où les invitations sont distribuées, tu commences à transpirer, tu fais des crises d’angoisse en pensant au programme de l’après-midi, les paupières tressautantes. Tu pries tous les Dieux de la Terre et alentours pour qu’aucun gamin ne se blesse (ou alors juste le tiens si vraiment)!

Donc, le goûter d’anniversaire, comment te décrire ça ? Prends 10-12 gamins fins excités qui courent et sautent partout en ciclant toutes les 2 secondes. Au loto, ils bouffent tous les Smarties que t’as eu la bonne idée de proposer comme jetons (vais mettre des cailloux la prochaine fois tiens)

Puis arrive le gâteau et autres petites choses gastronomiques (sandwichs et chips) et là, ça devient Bagdad, indescriptible! En 2 secondes, t’as des miettes partout alors que t’avais prévu des assiettes à 8 balles pour 10 pièces, des verres de sirop qui se renversent et des doigts tout gras qui se posent innocemment sur tes chaises … neuves.

Et la piñata on en parle? Déjà il faut 36’000 coups pour qu’elle daigne bien vouloir déverser les bonbons récoltés à Halloween (ben quoi?!) T’as presque envie de te la faire à toi toute seule pour décompresser de tout le stress accumulé ces derniers jours. Tous les gamins veulent taper en premier (bien évidemment), tu anticipes et deviens limite hystérique car tu as peur qu’un des enfants ne finisse assommé par un coup de bâton.

Et quand enfin la piñata cède ben … c’est les soldes quoi! Un Black Friday à l’américaine ! Tu visualises ? Tous les gosses se poussent, se marchent dessus et sautent en tas, genre il n’y aura qu’un seul survivant quoi !

Bref, quelle belle après-midi hein ? Bon déjà suis pas débile, j’ai réquisitionné mari et amie pour souffrir avec moi m’aider (y’a pas de raison que je vive ça seule) et la fête a duré 2 heures, c’était parfait pour ne pas avoir envie de tous les enfermer à la cave au bout de 15 minutes.

Mon fils est du mois d’août et c’est tellement plus facile de faire la fête au jardin avec trampoline/ballons de foot et filet de badminton. Mais en février? Pourquoi j’ai accouché en février moi d’abord?! J’aurais du prévoir le coup …

Ma fille était ravie de sa journée et les enfants se sont super bien amusés alors ouf! Mais alors pourquoi me mettre dans un état pareil tu me diras? Pourquoi le vivre comme une punition en préférant même mon contrôle annuel chez le gynéco?? J’en sais rien en fait, c’est juste mon côté perfectionniste (il m’emmerde à la longue celui-là) qui voudrait que tout soit parfait: que les enfants ne s’ennuient surtout pas et qu’ils gardent un bon souvenir de cette journée…

Les enfants sont partis tout contents… <drogués au sucre et prêts à jeûner jusqu’au lendemain matin> mais contents. Moi j’ai finis sur les rotules, tu comprends tout ce stress depuis le début de la semaine… J’ai terminé la journée par 1 heure de sport intensif pour bien m’achever et j’ai dormi 24h non-stop pour récupérer! (si seulement)

Le gâteau donc! Oui oui, je m’étale avec mes introductions en 15 paragraphes, je sais mais j’aime bien. C’est le style de mon blog et ça me convient parfaitement à moi, je sais pas vous?

Donc pour le gâteau, Lorena voulais un thème princesse, mais pas n’importe laquelle, Princesse Aurore (ou la Belle au Bois Dormant si tu ne connais pas tes classiques). Elle voulait absolument la poupée sur son gâteau et comme j’avais pas franchement envie de m’essayer à modeler une princesse en pâte à sucre j’ai repris cette idée trouvée sur Internet. J’ai superposé des couches de génoises bien imbibées avec un sirop vanillé et en garnissant de confiture de fraises et de crème mascarpone. Le gâteau était vraiment délicieux, pas sec du tout et peu sucré. De tous mes « Cakes Design » c’est vraiment le meilleur d’un point de vue gustatif.

Le plus difficile dans cette recette et de trouver la bonne dimension et forme de moules. Me suis arrachée 2-3 cheveux pendant la réflexion et je n’ai au final, pas trouvé la bonne solution! (vous explique tout ça plus bas). Sachez qu’il existe un moule exprès pour ce genre de gâteau mais je n’avais pas envie d’investir dans un tel achat pour 1 seule utilisation.

Pour la poupée, j’ai choisi d’utiliser une vraie Barbie, la vrai princesse Aurore. Vous pouvez acheter juste un buste de poupée c’est possible aussi et ça vous permettra de faire un gâteau moins haut. (le miens faisait 17cm de haut quand-même! La faute à ces poupées et leurs jambes interminables)! Je sais qu’avec certaines poupées on peut déboiter les jambes, je n’ai pas essayé car pas envie de faire un massacre!

Pour la génoise:

  • 9 œufs
  • 270g de sucre
  • 270g de farine
  • 2 sachets de sucre vanillée
  • 1/2cc de bicarbonate

Dans la cuve du robot, battez les œufs avec les sucres pendant 15 minutes vitesse max. Le mélange doit tripler de volume.

Ajoutez la farine et le bicarbonate tamisés et mélangez délicatement à la maryse pour ne pas faire retomber l’appareil.

Versez le mélange dans vos moules et enfournez à 180° pendant 40-50 minutes.

Comme vous pouvez le voir, j’ai utilisé 3 moules différents: un bol en pyrex de diamètre de base de 20cm, un moule de 16cm et un moule demi-sphère de 16 cm également. Bad choice!

Ouais … tu veux mon avis ? Le vrai? Me suis compliquée la vie puissance 1000! J’aurais simplement dû superposer 2 gâteaux (ou 3) de 20cm de diamètre et les tailler au couteau pour obtenir une forme évasée en bas. Au lieu de ça, j’ai coupé mes 3 gâteaux et fais un Tetris pour voir comment les superposer au mieux, pour au final quand-même devoir les tailler au couteau. J’ai vécu la misère quoi!

Déshabillez la poupée et emballez-là dans du papier film. N’hésitez pas à faire plusieurs tours. On fait de même pour les cheveux, genre journée au SPA.

Pour le sirop d’imbibage:

Dans une casserole, portez à ébullition l’eau et le sucre, mélangez bien pour que le sucre fonde, puis ajoutez l’arôme vanille et laissez refroidir.

Pour le fourrage du gâteau:

  • 250g de mascarpone
  • 200ml de crème entière
  • 30g de sucre glace tamisé
  • confiture de fraises
  • fraises fraîches

Détendez le mascarpone au fouet. Ajoutez la crème et montez le tout au batteur. Dès que la crème commence à épaissir, ajoutez le sucre glace.

Pour le montage:

Pour commencer coupez chaque gâteau en 2 ou en 3 selon la hauteur. Prenez la base et faites un trou au milieu (d’un diamètre suffisant pour que la poupée puisse passer).

Imbibez bien le premier disque avec le sirop, tartinez-le de confiture de fraises, mettez de la crème et des fraises fraîches.

Ici pour le premier disque de génoise j’ai oublié de faire le trou au début. Faites-le directement c’est plus simple.

Répétez l’opération pour tous les disques de génoise: imbibez, tartinez de confiture, mettez la crème et les fraises.

A la fin pour le dernier disque, imbibez le seulement de sirop et déposez-le sur le haut du gâteau.

Avec le reste de crème, recouvrez entièrement le gâteau et mettez le au frais.

Pour « habiller » la poupée, j’ai utilisé de la pâte à sucre blanche que j’ai colorée avec un colorant en gel rose. Étalez votre pâte à sucre et donnez lui une forme de bustier. Humidifiez légèrement la poupée pour faire adhérer la pâte à sucre.

Pour les manches, avec de la pâte à sucre plus claire, découpez des formes de flèches et collez-les en passant par dessus les bras. J’ai collé une perle rose pour « habiller » un peu le bustier puis confectionné une sorte de jupe pour masquer les hanches de la demoiselle.

Pour les roses en chantilly-mascarpone:

Détendez au fouet le mascarpone, ajoutez la crème et montez le tout en chantilly assez ferme. (Ajoutez le sucre glace et le colorant quand la crème commence à épaissir).

Sortez votre gâteau du frigo et pochez vos roses à l’aide d’une douille. J’ai utilisé la douille 1M de Wilton.

Procédez par étage en tournant tout le temps dans le même sens. Comblez les trous par une pointe de crème. (Je n’ai pas pu faire une vidéo du pochage, vous m’excuserez de ne pas être un poulpe et de n’avoir que 2 mains).

Voilà la dame en mode « j’ai l’air con chez le coiffeur ».

Et la voici désormais tout en beauté pour l’ouverture du bal


Et voici également une photo de la découpe pour que vous puissiez voir la composition des 6 étages.

Voilà, m’en vais maintenant, telle la Belle au Bois Dormant, dormir 100 ans pour récupérer. Bonne nuit !

Suivez moi sur :
error

Laisser un commentaire